Le secteur démocratique ne compte pas lâcher prise

Posted on February 12, 2019, 3:57 pm
56 secs

Le lundi 11 février 2019, vers 5h de l’après-midi, le secteur démocratique et populaire a donné rendez-vous à la presse à Café des Copains, sis à Bois-Verna, dans la commune de Port-au-Prince, pour dresser un bilan de la première phase des opérations qui devait aboutir au départ du pouvoir en place.

Un bilan qui fait état de 52 morts et 227 blessés selon André Michel qui a profité pour renouveler la détermination de l’opposition à continuer d’exiger le départ de Jovenel Moïse. « Le peuple haïtien a révoqué le mandat de Jovenel Moïse, il est aujourd’hui un délinquant qui mérite la prison » , a déclaré l’avocat.

Le leader de Pitit Dessalines, Moïse Jean-Charles, a pour sa part, annoncé que Jovenel Moïse sera responsable de ce qui se passera dans le pays si toutefois il ne démissionne avant la fin de la nuit.

Il invite les partisans de l’opposition à rester ferme et à continuer l’opération “Peyi lock” consistant à dresser des barricades et à manifester. « Nous resterons dans la rue jusqu’au départ de Jovenel » , a lancé Moïse Jean-Charles.

Soulignons que d’autres militants de l’opposition ont fait interruption dans l’espace où se déroulait la conférence de presse. Ils ont été calmé par Moïse Jean-Charles et la conférence a pu suivre son cours.

Lindy Michel

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

Comments

comments

La rédaction

Mag Haiti est un média en ligne qui a pour mission d'informer, de distraire et de former les internautes à travers le monde. Comme tout organe de presse qui se respecte dans une démocratie, notre objectif essentiel est de fournir aux citoyens l’information exacte et fiable dont ils ont besoin pour fonctionner dans la société libre où ils vivent.

Leave a Reply

  • (not be published)