Les justificatifs du vote d’Haïti à l’assemblée générale de l’OEA le 10 janvier 2019

Posted on January 13, 2019, 2:48 am
6 mins

Haïti a fait partie des dix neufs (19) pays ayant voté contre la légitimité des élections pour un deuxième mandat présidentiel au Venezuela. En effet, le 20 mai 2018, des élections présidentielles ont eu lieu au Venezuela avec une participation citoyenne de 67 % d’environ d’électeurs. Celles-ci n’ont pas été totalement sans contestations. L’opposition à Maduro a dénoncé l’absence du caractère démocratique, libre et transparent de ces joutes. Suivent les dénonciations également du groupe de Lima et des États puissants du monde.

De mai 2018 à janvier 2019, les choses ont sérieusement bougé au Venezuela. La crise socio-politique s’est accélérée. Des centaines de milliers de vénézuélien laissent leur pays pour aller se réfugier ailleurs. Des manifestations se répètent dans les rues à réclamer le départ de Maduro du pouvoir pour confier les reines au Législatif. Une crise réelle s’accentue et la situation est menée à l’Organisation des États Américains (OEA) afin de dégager une position commune. Ainsi, le 10 janvier 2019 une résolution a-t-elle été présentée et votée contre la légitimité des élections de Maduro. Haïti dont l’histoire et les relations amicales avec Venezuela n’est plus à démontrer a trahi.

L’Administration du Président de la République, SEM Jovenel MOISE et du Premier Ministre Jean Henry CEANT ont surpris plus d’un par ce vote. Divers éléments expliquent le choix de l’actuelle administration haïtienne. Jovenel Moise et Jean Henry Céant et les autres membres de l’exécutif sont-t-ils les seuls maîtres de notre destin de peuple? Un tel vote pour être acceptable devrait faire l’objet d’une consultation nationale. Un large consensus de tous les secteurs de la vie nationale pour établir les règles solides tenant compte de nos relations de plus de deux siècles avec le Venezuela.

Justifier cette position prise dans ce vote pour déclarer illégitime le Président Nicolas Maduro, doit nous être marrant. Cependant, dans le sillage politique de notre temps, certains éléments peuvent nous être venus comme explications d’un tel choix. Jovenel Moise n’a-t-il pas besoin d’un soutien en ce moment? Après son année difficile de 2018, Jovenel Moise et son équipe comme résolution pour le nouvel an aurait bien jeté son dévolu sur un allié fiable. Les États-Unis indubitablement ont remporté le palme. Soit pour l’épineux dossier des compatriotes risquant la déportation avec le Temporary  Protected Service (TPS) arrivant à terme, soit dans le support inconditionnel de soutien politique au régime lui-même, l’oncle Sam s’impose à nous. Depuis le 19e siècle,  William Monroe avait déclaré l’Amérique aux américains. Cette politique s’intensifie de temps en temps et d’un Président à un autre.

Le Venezuela nous a certainement donné un appui financier remarquable les vingt dernières années. 3 milliards de dollars environ ont été accordés au pays à travers les fonds Petrocaribe. Comment se souvenir d’un tel argent dilapidé laissant des tâches dans son même camp politique? Maduro fils légitime au plan politique du feu Président Hugo Chavez moteur de la révolution Bolivarienne est Président avec une idéologie, est ce qu’on est en mesure de qualifier l’idéologie politique du Pouvoir PHTK?

Jovenel Moïse et son équipe ont, peut-être par erreur, inventé une tâche à notre marque de peuple qui prend toujours position du côté des plus faibles. Nos cinq cents (500) ans d’esclavage doivent témoigner nos bonnes fois. Malheureusement, le plus important dans le réal politique est le primum vivre (vivre et rester au pouvoir). A quel prix? Même au prix de la souillure de notre histoire de peuple. Notre histoire ce que l’on croyait souveraine et à quoi l’on ne penserait à toucher même au péril de notre vie. Un Etat qui s’autodétermine.

Trahir le peuple vénézuélien en ces instants difficiles c’est également trahir l’allégeance de Pétion et de Bolivar. Par ce vote, il nous faut sincèrement et clairement réfléchir sur notre devenir de notre peuple. Haïti doit songer à son histoire de peuple indépendant, libre et première République Noire ayant ce qualificatif au monde.

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

Comments

comments

La rédaction

Mag Haiti est un média en ligne qui a pour mission d'informer, de distraire et de former les internautes à travers le monde. Comme tout organe de presse qui se respecte dans une démocratie, notre objectif essentiel est de fournir aux citoyens l’information exacte et fiable dont ils ont besoin pour fonctionner dans la société libre où ils vivent.

Leave a Reply

  • (not be published)